Plan d’assurance qualité éco-responsable

Une gestion éco-responsable de son entreprise, implique :

feuille contrat vert

Une adéquation logique entre les souhaits des clients, leurs besoins et les produits proposés.

L’optimisation du couple performance/contraintes techniques des produits proposés (état du support, environnement, caractéristiques des produits, destination de l’espace à aménager...).

01 - La mise en œuvre des produits dans un souci de santé /sécurité

Risques immédiat pour les salariés, en prenant en compte également les futurs utilisateurs du bâtiment (qualité de l’air intérieur)

02 - Mise en place des protections :

Possibilité d’utilisation de protections réutilisables afin de limiter les déchets.

03 - Organisation et sécurisation des postes de travail :

  • Demande d’autorisation de mise en place d’échafaudage, le cas échéant.
  • Équipements d’accès aux zones de travail en hauteur : échafaudages MDS (montage / démontage en sécurité), gazelle et / ou autre moyen adapté sécurisé.
  • Utilisation d’équipements de protection individuelle (EPI) pour l’amélioration de la sécurité sur chantier : gants, casques, lunettes, chaussures de sécurité, masques, protection auditive.

04 - Limitation des nuisances :

  • Bruits : choix de matériel à faible nuisance sonore, ambiance musicale et volumes adaptés
  • Odeurs : utilisation de produits désaromatisés, aération et / ou ventilation des locaux
  • Poussières : ponceuses et autres matériels avec aspiration.

05 - Nettoyage et rangement quotidien du chantier

06 - Gestion des déchets :

  • Tri journalier, bordereau de suivi des déchets, transport vers des installations spécifiques d’accueil pour les déchets de peinture considérés comme dangereux.
  • Partenariats locaux entre CAPEB départementales et industriels de la peinture ou entre CAPEB départementales et professionnels du traitement des déchets.

07 - Nettoyage des outils :

  • Utilisation de machines à nettoyer les rouleaux et les brosses. Ce système mobile est directement utilisable sur les chantiers.
  • Son principe de fonctionnement est basé sur deux phases :
    • une phase de nettoyage des outils
    • une phase de recyclage de la solution de nettoyage par floculation et/ou filtration.